Sylvette Denefle, candidate pour le CA du PRES

 

 

Pour la collégialité et le pluralisme (*), pour la plateforme de rassemblement unitaire élaborée par la FSU pour l’ensemble du PRES, lors du scrutin pour le Conseil d'Administration du Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur (PRES centre-Val de Loire Université)

Sylvette Denefle, professeur des universités, sociologue.

Sa profession de foi :

L’Université et la recherche françaises sont dans une période de profondes mutations. Il est nécessaire de promouvoir des politiques scientifiques à venir qui doivent prendre en compte toutes les exigences pour une recherche  et un enseignement de qualité, ouverts aux travaux structurés et aux logiques émergentes, visant à promouvoir le développement à court, moyen et long termes sans se refermer sur les injonctions des financements conjoncturels et donnant aux personnels des conditions de travail satisfaisantes. Pour œuvrer à cette politique, la représentation syndicale permet aux personnels d’exprimer leurs orientations et leurs critiques et de veiller au maintien d’une recherche plurielle s’exerçant dans des conditions correctes.

Avec les élus FSU, je travaillerai à ces objectifs et tout particulièrement, j’agirai

ü       pour que les critères scientifiques s’imposent à tout autre dans les politiques scientifiques du PRES ;

ü       pour que les institutions, membres du PRES, développent leurs collaborations sans évincer aucun secteur de recherche (notamment les Sciences Humaines et Sociales) ;

ü       pour que les orientations de recherche et d’enseignement soient soutenues par des moyens financiers et humains correspondant aux besoins réels ;

ü       pour que toutes les ressources, en termes techniques et humains, soient utilisées au mieux, notamment en assurant la place qui doit leur revenir à tous les métiers (Enseignants Chercheurs et Administratifs) mais également en donnant aux femmes la possibilité effective des promotions auxquelles elles peuvent prétendre ;

ü       pour permettre une recherche innovante et compétitive portée par une saine émulation issue d’évaluations pertinentes et ignorant les concurrences élitistes et étroites.

Ma candidature au Conseil d’Administration du PRES est déterminée par une volonté de participation effective à la mise en place de perspectives de qualité et un souci de concertation et de restitution des informations à la communauté universitaire.

Sylvette DENEFLE                                                                                                            

. 1998-..     Professeure de sociologie de classe exceptionnelle à l'Université François Rabelais de Tours

. 1987-98   Maître de conférences de sociologie à l'Université de Nantes

Recherche

L'analyse des évolutions des normes sociales et tout particulièrement l'analyse des changements liés à ce qu'on a appelé l'avènement de la modernité est l'objet central de mes recherches que j’ai décliné dans le champ des idéologies, dans celui des rapports sociaux de sexe et dans celui de la construction des identités locales et régionales. Depuis 1998, j'ai recentré cette problématique autour des questions urbaines en la réorientant vers une analyse des dimensions sociales de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement, dans le cadre de projets financés et en collaboration avec des équipes internationales, et notamment dans un cadre européen.

Responsabilités scientifiques et administratives

- Directrice de la Maisondes Sciences de l’Homme de Tours (Université / CNRS) et de l’UMS 1835   depuis 2004

- Membre du Conseil Scientifique du CNRS depuis 2010

- Membre du comité national du CNRS section 39 de 2008 à 2010

- Membre du CNU 19ème section entre 1995 et 1998

- Expert-Evaluateur « Science, Research and Development » Commission Européenne PCRDT Bruxelles depuis 2001, ANR depuis 2006, AERES depuis 2009

- Directrice de l’Ecole Doctorale Sciences de l’Homme et de