Interventions et présence du SNESUP

Retour des évaluations AERES

Les rapports d'évaluations des laboratoires et des formations réalisés par l'AERES arrivent ces jours-ci. Redisons une fois de plus que l'AERES dans son mode de désignation et son fonctionnement n'est pas, pour le SNESUP et nombre d'universitaires, une instance d'évaluation légitime. De plus tant côté AERES que côté présidence de l'université de Tours, on tend à faire croire que ses avis sont PRESCRITIFS. Il n'en est rien! Seuls les établissements -ici l'université de Tours- et le ministère via la DGESIP -après avis du CNESER- 

ont le pouvoir d'ouvrir (pour l'université) les formations une fois celles-ci habilitées (par le minsitère).

Il est donc indspensable de faire circuler les avis et les réactions des équipes de collègues (tant en recherche qu'en formation) vers les élus dans les conseils centraux (CS, CEVU et CA).

C'est ce que défendront les élus du SNESUP, lors de la venue des "experts" de l'AERES pour la visite de l'établissement les 12 et 13 avril.

Nouvelle élue

Brigitte Lion, professeur d'histoire dans notre université est l'une des nouvelles élues du SNESUP au CNESER après le scrutin du 22 mars.

Tours s'est distingué dans ce scrutin par une participation électorale plus de deux fois supérieure (dans les deux collèges) à la moyenne nationale.