De plus en plus de précaires...

Le bilan social de l'université présenté au Conseil d'administration du 30 mai, apporte confirmation de l'augmentation considérable de l'emploi non statutaire dans l'enseignement supérieur et la recherche. Situation que le SNESUP dénonce avec force depuis plusieurs années.

De 2007 à 2010 (LES 4 ANS de la loi LRU), l'université de Tours a perdu 17 emplois de titulaires (+ 8 Enseignants-chercheurs -25 BIATOSS). Dans le même temps le nombre de personnels vacataires a augmenté (+23 enseignants-chercheurs et enseignants) et plus que doublé  +238 chez les BIATOSS