Ensemble à Tours, une université pluridisciplinaire et collégiale

Aux personnels del'université François Rabelais de Tours

 

 

Les élections aux trois conseils centraux de l'université (Conseil d’Administration, Conseil scientifique, Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire) se tiendront le 17 avril prochain.

 

Si la question universitaire est restée ces dernières années sur le devant de la scène publique —et tient encore un rôle majeur dans la communication du président de la République et du gouvernement --les personnels des établissements d’enseignement supérieur et de recherche ne voient toujours pas réunies les conditionsde la réussite de leurs missions de recherche et de formation.

 

Ni la loi LRU[i], ni les modifications de décrets (statuts, comités de sélection), ni les RCE[ii], ni le cadre budgétaire (ou les prétendues ressources extrabudgétaires), ne sont venues simplifierou améliorer les conditions d'exercice pour les personnels de toutes les catégories, et d’études pour les nouvelles générations.

C'est en s'inscrivant dans une analyse lucide de ce contexte qu'il s'agit de solidariser  les acteurs qui contribuent aux activités et au rayonnement de notre université.

Tel est le sens du rassemblement

 "Ensemble à Tours, une université pluridisciplinaire et collégiale".

Autour d'une plate-forme en élaboration depuis plusieurs mois et qui s’enrichira encore de contributions lors de prochaines rencontres dans les diversescomposantes de l'université, un collectif se construit et prolonge l'action des collègues élus en 2008sous l'intitulé "un projet universitaire partagé - une présidence collégiale" (UPUP-UPC). Les listes pour les 3 conseils et l'ensemble des collèges électoraux sont ouvertes à toutes celles et ceux qui se reconnaîtront dans notre plate-forme : elle intégrera aussi des spécificités tenant à chacun des conseils et des collèges électoraux ; elle bénéficie déjà du concours de nombreux collègues et du soutien de plusieurs organisations syndicales.

Nous voulons créer une dynamique de solidaritéautour de propositions claires :

  •   garantir une circulation réelle de l’information ;
  •    maintenir une authentique pluridisciplinarité et l’articulation entre recherche et formation à tous les niveaux du  LMD ;
  • assurer la défense du service public d’enseignement supérieur, et le respect des personnels dans leur travail et dans le rythme de leurs activités ;
  •   mettre un frein à la concurrence entre tous et toutes (établissements, composantes, formations, personnels) et développer des  logiques de coopération.

Il s’agit de faire entendre dans ces  conseils centraux  les préoccupations profondes des collègues, de tisser des liens réguliers entre  élus et personnels, et, au-delà, de peser réellementsur les choix, dans l'intérêt du service public d'enseignement supérieur et de recherche, des personnels et des étudiants.

 

 

La direction de l'université doit être collégiale, elle ne peut continuer à ignorer ou à tenir en lisière une très grande part des personnels de l’établissement. Avec Florence Alazard, Maître de Conférences en Histoire, tête de liste au CA (collège B), Marc Desmet, Professeur en Sciences de la Terre, tête de liste au CA (collège A) et Jean Fabbri, Maître de Conférences  en mathématiques (élu sortant au CA et ancien secrétaire général du SNESUP),se construiront dans la transparence les conditions d'un nouvel élan au pluralisme affirmé.

 

 

Un approfondissement des enjeux, des éléments de propositions et de candidatures seront donnés à l’occasion de rencontres thématiques et délocalisées dont nous donnerons le calendrier ultérieurement.

Tours le 11 janvier 2012



[i] LRU = Libertés et Responsabilités des Universités (loi du 10 août 2007)

[ii] RCE=Responsabilités et Compétences Elargies (dispositif de la loi précédente)