Resultats des élections du 17 avril

La difficulté de faire entendre des voies alternatives

 

 

 

Sous l'intitulé



Ensemble à Tours, une université pluridisciplinaire et collégiale

le SNESUP de Tours, avec le SNCS et le SNEP ainsi que sup'recherche (UNSA) et de nombreux collègues non syndiqués  ont présenté des listes dans l'ensemble (*) des conseils centraux de l'université lors des scrutins du 17 avril et  mené une belle campagne (voir site www.ensemble-a-tours.fr) , mais nous n'en  tirons pas un grand succès.
Les résultats provisoires  indiquent des variations mineures en voix et en sièges entre 2008 et 2012.
Le  groupe dirigeant rassemblé par L. Vaillant (PU-PH), président sortant, et les listes qu'il labellisait  arrive en tête dans tous les collèges électoraux des 3 conseils. Le SGEN surtout présent chez les BIATOSS s'était associé au groupe présidentiel en assurant la fonction d'une charge anti syndicale SNESUP particulièrement virulente.

Un rapide examen des 3 conseils donne pour nos listes :
2 élus au CA (identique),  Marc Desmet et Florence Alazard
8 élus au CS (identique) avec un gain dans le collège A de SHS  et une perte du siège "enseignant non docteur" :
Hélène Maurel-Indart, Alain Bousquet, Sylvie Crogiez , Valérie Vignaux, Sylvie Humbert-Mougin, Laurent Cailly, Magaly Caravanier, Stéphane Servais
5 élus  au CEVU (identique) : Jean-claude Soret, Sébastien Salvador, Jocelyne Peigney, Christine fauvelle-Aymar, René Mokounkolo

Du côté des Biatoss au CA, la perte d'influence de l'UNSA se traduit par deux sièges SGEN et un siège FSU (UNATOS)


Ces résultats ne sont pas à la hauteur de l'engagement  solidaire et  large que nous avons construit dans une grande transparence avec les collègues régulièrement informés de nos projets.
Deux remarques :


1) Le caractère unilatéral du vote du secteur "médecine" 90 voix sur 90 votants pour le président actuel interroge profondément sur la démocratie universitaire, la formation et le recrutement dans ce secteur.


2) Une  des 8 composantes de l'université se singularise : l'UFR des Sciences & Techniques où dans l'addition des votes des enseignants-chercheurs, enseignants et chercheurs (A+B), les listes  Ensemble à Tours, rassemblées à l'initiative du SNESUP emportent 61,5% des voix au CA et au CEVU (et même 68%  au CA en B). Dans cette UFR, le conseil récemment renouvelé a porté à sa direction un syndiqué  reconnu : Jean Fabbri.

(*) sauf secteur "Santé-Sciences et Techniques" collège professeurs et directeurs de recherche du CS