Nouvel élan à l'UFR Sciences et Techniques de l'université

Jean Fabbri

 

nouveau directeur de l'UFR a pris ses fonctions le 7 mai 20012 : ci dessous la déclaration faite ce jour-là.

 

 

Ce mois de mai  est celui des transitions.

 

Il  marque  la préparation active  des éléments pédagogiques (liés au  nouveau contrat avec l’Etat) qui entreront en vigueur à la prochaine rentrée 2012-2013,  il voit de nouvelles équipes aux postes de responsabilité dans l’université et dans l’UFR et sans doute, nous sommes nombreux à l’espérer,  de nouvelles orientations  gouvernementales en matière d’enseignement supérieur et de recherche.  

 

C’est aussi  le temps  des incertitudes pour beaucoup d’étudiants (examens réussis ou non ? entrée dans la vie professionnelle ? départ vers l’étranger ?,..job d’été ?)  et bien sûr pour  des milliers de lycéens qui préparent le bac et se demandent –souvent avec leurs parents – ce que la faculté des sciences et techniques de Tours  peut leur apporter.

Nous sommes là afin que se dessinent des réponses épanouissantes pour :

·         le rayonnement et l’efficacité  des  formations  de la licence au doctorat (avec la volonté d’augmenter le nombre d’étudiants en master), le maintien de la formation des enseignants et des  préparations aux concours, l’amélioration des dispositifs d'attractivité et de réussite en licence ;

·         le soutien aux  activités de recherche et aux opérations de diffusion de la science dans la société ;

  • l'évolution  du campus  universitaire "Grandmont"  en favorisant le dynamisme associatif à destination des étudiants ;
  • l'optimisation des conditions de travail  pour tous (étudiants et personnels) ;
  • l'utilisation judicieuse des moyens informatiques pour faciliter le fonctionnement et le travail de tous ;
  • les synergies  recherche/master et les liens avec les UFR Pharmacie, Médecine,  et les composantes Polytech et  IUT(s ) ;
  • les coopérations  au sein du PRES «  Centre Val de Loire université » et au-delà  avec d’autres universités dans une logique de bénéfices réciproques  sur les plans scientifiques et pédagogiques
  • l’harmonieuse cohabitation des structures - départements, filières de formation, laboratoires au sein de l'UFR
  • une volonté de rapprochement mutuellement avantageuse avec les classes préparatoires (CPGE).

Je sais l’engagement des personnels et les attentes des étudiants dans  l’UFR ; dans mes nouvelles fonctions de directeur, comptant sur la vitalité exigeante du conseil  de l’UFR,  je suis résolument  au service de tous.

Jean Fabbri