Universités, recherche... dès maintenant

Introduction au dossier de juin 2012 du mensuel du SNESUP-FSU

En ce temps politique où les incertitudes  des intentions du nouveau gouvernement quant aux évolutions dans le domaine de la recherche et de l’enseignement supérieur  dominent, il convient de faire la  preuve de l’unité des aspirations de la communauté scientifique. C’est, au-delà du  bilan d’une dizaine d’années de politique libérale, l’objectif de ce dossier.

Il est urgent d’inverser les logiques. Celles où les étudiants des milieux populaires sont trop souvent broyés par le système (s’ils y accèdent) ouvictimes de la prolifération complaisante d’officines privées, dites d’enseignement supérieur, pour lesquelles leurs familles consentent des sacrifices financiers indus. Comme il faut redonner du temps et des moyens aux travaux de  recherche fondamentale et en particulier celles dans le domaine des sciences humaines.

Les propos de G. Fioraso, ministre depuis mai, amorcent des inflexions. Chacun à leur manière, dans ce dossier, responsables syndicaux et associatifs, comme collègues investis de nouvelles responsabilités dans les exécutifs universitaires, pointent les priorités et les changements profonds nécessaires. Il convient dès maintenant de négocier vraiment pour que le service public joue tout son rôle.

Jean Fabbri