L'élan tunisien

(ouverture du dossier du mensuel du SNESUP)

Malgré plus d'une centaine de morts, victimes de violences policières ou des milices proches de Ben Ali, la jeunesse et le peuple tunisien ont mis en fuite le dictateur bénéficiant du soutien complice du gouvernement français. Depuis le 14 janvier, une période nouvelle s'est ouverte en Tunisie, complexe et difficile, qui appelle toute notre solidarité. Le présent dossier de notre mensuel, bouclé dans l'urgence avec l'enthousiasme de dizaine de contributeurs variés a souhaité donner la parole aux acteurs sur place, aux collègues engagés de longue date dans des coopérations universitaires et, en élargissant la focale, à des voix de démocrates d'autres pays du Maghreb. L'imbrication entre les mondes universitaires de France et du Maghreb est exceptionnelle, nous en présentons un bref aperçu, qui dit aussi pourquoi, les collègues sont touchés au cœur par la révolution tunisienne.
Ce qui se produit ces jours-ci aussi dans les rues des grandes villes égyptiennes démontre que censure, corruption, autocratie n'éteignent pas les aspirations à la démocratie. On est bien loin de "la fin de l'histoire" telle que proclamée par les idéologues réactionnaires!

jean fabbri